Skip to main content
Library of Congress

De petits reportages, des interview, des documentaires en français ou en anglais sur de grands photographes ou d'autres sans doute moins connus mais que j'aurais aimé rencontrer...


Qu'est-ce qui fait une bonne photo de rue? À prendre ou à laisser avec Bruce Gilden !
Le premier film de William Klein est une étude d’une nuit dans la vie de l’emblématique Broadway de New York. Il se concentre sur l'interaction des lumières et des ombres, des couleurs, des formes et des formes alors que la caméra saute entre les ampoules clignotantes et les enseignes au néon de la publicité emblématique de Times Square et les silhouettes d'hommes au travail sur les chapiteaux de théâtre, alors qu'ils réarrangent les lettres sur le des caissons lumineux.
Elizabeth « Lee » Miller est une photographe américaine et un modèle. Elle fut, depuis son plus jeune âge jusqu’à ses 70 ans d'une beauté pure, altière, sculpturale. Les hommes tombaient sous son charme, Man Ray, Picasso, Robert Roland Penrose et tant d’autres. Elle eut cent vies, fut tour à tour mannequin, top modèle pour Vogue, égérie des surréalistes, compagne et assistante de Man Ray, photographe de talent dans le Montparnasse des années 30 et enfin correspondante de guerre. Elle connut la tragédie (un viol à 7 ans, la mort soudaine de son petit ami sous ses yeux à 18 ans) et le bonheur. Elle navigua entre le surréalisme, la mode, la guerre et tant d’autres mondes. Elle co-inventa, avec Man Ray, la solarisation, et réalisa elle-même l’installation électrique de son studio. Cette aventurière de la photographie disait n'avoir jamais perdu une minute de sa vie. Elle s' éteignit en 1977 au terme d'une vie exceptionnellement riche.
Dans cette vidéo, Elliott Erwitt revient sur les moments clés de sa carrière artistique. Tournée à New York, le photographe y évoque ses débuts dans l’agence Magnum, sa rencontre avec Edward Steichen, Robert Capa et Roy Stryker. Tandis que plusieurs séquences montrent les plus célèbres séries d’Erwitt, ainsi que des vues de son studio, le photographe évoque la trajectoire de sa carrière. Erwitt se souvient de ses débuts au sein de Magnum, de la conséquence positive de la perception des droits d’auteur sur son travail, de la perception de son travail, jugé amusant, par les regardeurs. Il s’étend également sur sa production éditoriale, au rythme d’un livre par an, et du plaisir de voir ses tirages publiés.
William Klein est l’un des photographes les plus en vue du 20ème siècle, avec son travail s’étendant sur plusieurs décennies tout le chemin à l’époque moderne, en utilisant son approche ironique pour le photojournalisme et la photographie de mode.
Le parcours singulier de Fouad Elkoury, entre photo journalisme et photo d'art, de ses débuts qui nous plongent dans l'histoire complexe et tragique du Liban, du conflit israélo-palestinien, à ses voyages du port de Marseille à Istanbul, de la Turquie à l'Égypte, des années 70 à aujourd'hui, jalonné des clichés qui firent sa renommée. Une rencontre intime et privilégiée avec l'un des plus grands photographes du monde arabe, à travers ses archives personnelles, ses récits de voyage et de vie.
En tant que défenseur de la photographie couleur (milieu des années 60), Meyerowitz a joué un rôle déterminant dans le changement d’attitude envers l’utilisation de la photographie couleur, passant d’une résistance à une acceptation presque universelle.
William Klein, né le 19 avril 1928 à Manhattan, New York, est artiste, peintre, plasticien, photographe, graphiste et réalisateur de films documentaires, publicitaires, et de fictions. Citoyen américain, il vit et travaille à Paris.
Abbas était grand reporter. Il est allé sur le théâtre des grands événements qui ont bouleversé le monde des années 1970 à aujourd'hui.